Biographie


La violoniste canadienne Marie-Ève Poupart est entre autres reconnue pour son sourire chaleureux, son grand coeur et sa profonde sonorité au violon. C’est en jouant des programmes de styles variés qu’elle ravit et connecte avec son public. Elle aime communiquer avec des œuvres autant enlevantes, dynamiques, que tendres et mélodieuses. Par sa musique et son intérêt pour les gens, elle espère rejoindre l’âme de ses auditeurs afin de les élever vers un monde spirituel supérieur. Elle désire leur donner le temps d’expérimenter un moment de détente et d’appréciation de la vie grâce à l’effet de la musique en soi. Répondre à ce besoin grandissant de quiétude et d’apaisement intérieur est donc un appel important pour Marie-Ève.

Elle est née de deux parents passionnés par la musique classique. Ayant tous deux étudié le violon, ils ont partagé ce fervent intérêt à leurs trois enfants qui en ont tous joué. Marie-Ève débuta à l'âge de quatre ans son apprentissage avec eux et entra au Conservatoire de musique du Québec à Montréal trois ans plus tard. Elle y étudia avec Angèle Dubeau, Anne Robert et dix années avec Johanne Arel. Marie-Ève obtint son baccalauréat en interprétation au Conservatoire de musique de Montréal avec une note de 100% en 2007. Un an plus tard, elle termina son « Concours » en musique de chambre pour lequel elle reçut le « Prix avec grande distinction » à l’unanimité, puis en avril 2009, son « Concours » en interprétation avec le même résultat. Quelques mois plus tard, elle entreprit un Artist Diploma auprès de Pamela Frank à l'Institut Peabody de l'Université Johns Hopkins, à Baltimore aux États-Unis. Elle termina ce dernier au printemps 2012.

Marie-Ève s’est produite comme soliste avec différents orchestres dont l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, l’Orchestre symphonique de Longueuil, l'Ensemble Amati et l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal. Elle participa aussi au New York String Orchestra Seminar pour deux concerts donnés sous la direction de Jaime Laredo à la salle Isaac Stern Auditorium de Carnegie Hall. Elle fut membre de l'Ensemble Amati de 2004 à 2009, de l'Orchestre de chambre New York Classical Players en 2011-2012, ainsi que du quatuor ARTefact de notre époque en 2013-2014. Elle travaille maintenant au sein de l'Orchestre de chambre I Musici de Montréal, tout en continuant de jouer avec d'autres ensembles de manière périodique, dont Les Violons du Roy et l'Orchestre du Centre National des Arts d'Ottawa. Elle a joué au Water Island Classical Music Festival aux Virgin Islands, à divers événements et concerts à New York, à Baltimore et à Washington DC, à Shanghai en Chine, aux Bahamas, en Hongrie, ainsi que dans plusieurs autres villes américaines, canadiennes et européennes. Marie-Ève aime beaucoup encourager les autres, accorder du soutien à toutes sortes de causes reliées soit au cancer, aux enfants dans le besoin, aux personnes maltraitées et/ou handicapées, aux pays vivant des situations déplorables de grande envergure, etc. Quelques concerts-bénéfice auxquels elle a participé amassaient des fonds pour l’achat de médicaments, de matériel scolaire et d’autres matières répondant, entre autres, aux besoins d’Haïti et du Japon après les séismes de 2011.


Au printemps 2009, Marie-Ève partit en tournée pour deux mois dans tout l’est du Canada et de la province du Québec en compagnie de la harpiste québécoise, Valérie Milot. Cette série de vingt-deux concerts « Desjardins » était organisée par les Jeunesses musicales du Canada. Elle s'est produite au Festival de musique de chambre de Montréal en compagnie d’Ignat Solzhenitsyn, Ilya Kaler, Anton Kuerti, Marcus Thompson, Barry Shiffman, Denis Brott, Lambert Chen, Andrew Wan, Elizabeth Wallfisch et Jonathan Crow. Elle a également eu l’occasion de jouer en collaboration avec Boris Slutsky, Julian Gargiulo, Todd Palmer, Daniel Phillips, Paul Katz et Michael Kannen au courant de la dernière décennie. Sa candidature fut retenue à deux reprises par les auditions « Jeunes Artistes » de Radio-Canada, lui permettant ainsi d’avoir accès à leurs studios pour des sessions d’enregistrement sonore professionnelles. Nous avons pu l’entendre à la télévision de Radio-Canada, au parlement d’Ottawa, à la fête de la Musique au mont Tremblant, à Radio Ville-Marie, CBC, CJPX, Radio CIBL, etc. Elle a également enseigné à plusieurs jeunes enfants et adolescents pendant cinq ans et a participé en tant que violon-solo au concert inaugural de la saison 2007-2008 de l’Orchestre symphonique de Montréal, dirigé par Kent Nagano.


Marie-Ève se classa première au Concours de musique du Canada en 1998. Elle a depuis ce temps remporté plusieurs grands honneurs : la bourse « Paul Merkelo » lors de la 65e édition du Concours de l’OSM et le premier prix au Concours provincial de musique de Sillery en 2004, le troisième prix au Concours Mozart de la Sinfonia de Lanaudière 2006, le premier prix au Concours provincial de musique de Repentigny ainsi qu'au Concours de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières en 2007, le Prix d’Europe 2009, etc. De plus, elle joua le violon Giovanni Tononi Bell 1700 de la Banque des instruments du Conseil des Arts du Canada de 2009 à 2012. En 2009, elle s’était également vue octroyer une bourse par le Conseil des Arts du Canada, à titre individuel en musique classique. Le Prix Peter Mendell lui a été offert en 2008 et la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu lui a remis son prix Révélation « en reconnaissance de son parcours, son talent, son audace et sa détermination » en 2006. Deux années auparavant, elle avait obtenu le Prix de la lieutenant-gouverneur du Québec pour « son talent musical, son implication exceptionnelle et sa personnalité remarquable ». Soutenue par le Fonds Claude-Raymond qui lui a donné une aide financière annuelle pendant dix ans, Marie-Ève a aussi été boursière de la Fondation Joseph-McAbbie à deux reprises, ainsi que de la Fondation Wilfrid-Pelletier.

Marie-Ève a toujours trouvé substantiel de participer à de nombreuses classes de maîtres, festivals d’été et stages musicaux afin d’apprendre le plus possible sur son art et sur les opinions divergentes qui l’entourent. Elle a, entre autres, travaillé avec Maxim Vengerov, Igor Oïstrakh, Joseph Silverstein, Joel Smirnoff, Aaron Rosand, Dmitri Berlinsky, Donald Weilerstein, Soovin Kim, Ani Kavafian, Pinchas Zukerman, Kim Kashkashian, Kolja Lessing, Daniel Phillips, Viktor Pikayzen, Michael Tree, Mauricio Fuks, Ana Chumachenco et Pavel Vernikov. Elle est allée au Centre Banff dans l’Ouest canadien, au Sarasota Music Festival en Floride, au Yellow Barn Summer Music Festival au Vermont, au Summit Music Festival à New York, à l’Académie Kronberg en Allemagne, à l’Académie Tibor Varga en Suisse, au programme des Jeunes Artistes du Centre national des Arts d’Ottawa, à Crescendo en Hongrie, puis à l’Académie Orford, au Domaine Forget et au Camp musical des Laurentides au Québec.